Arceus

Un endroit où les mondes de jeux de rôles peuvent être répertoriés et créés
 
AccueilCalendrierFAQRechercherMembresGroupesS'enregistrerConnexion

Partagez | 
 

 Récit des recherches de la première guerre marine, la première grande guerre marine et la seconde grande guerre marine par Feï-Za ( l'an 2080 3è ère)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage
Arceus
Admin
Admin
avatar

Messages : 91
Date d'inscription : 24/04/2013

MessageSujet: Récit des recherches de la première guerre marine, la première grande guerre marine et la seconde grande guerre marine par Feï-Za ( l'an 2080 3è ère)   Sam 19 Aoû - 18:13

Les seules traces que nous ayons de cette époque sont les comptes et légendes destiné fatalement à la déformation et aux approximations. Cependant, ayant consacré un temps non-négligeable à la recherche de l'ancienne race des sirènes ainsi qu'à leur histoire avec la plupart des frères et sœurs de ma portée j'espère que nous n'allons pas perdre les connaissances accumulées jusqu'alors. Cette chronique sera en partie biographique et auto-biographique.

Trois voyages nous ont permis de retracer les différents âge d'exode des sirènes sur terre, je tenterai de concilier nos observations et hypothèses sur la culture des elfes des mers. 

Bien, le premier voyage effectué fut avec l'ensemble des sept personnes de ma fratrie et démarre en 2059. Trois frères : Tri-Za, Do-Za,Gu-Za et trois soeurs : Melik-Za, Feli-Za et Lidi-Za et Feï-Za.
Au large de la côte du pays de Merim, situé à l'Ouest-Centre du continent. Lieu supposé de la première exode. Il aurait était impossible pour d'autre que nous, les Argoniens de mener des recherches historiques dans ces zones, seul les argoniens peuvent respirer sous l'eau. Nous fûmes en petite partie financer par l'empire qui nous confia 150 Imperos. (Pièces d'or)

Tri-Za, Do-Za, Melik-Za et moi-même nous sommes rendu au plus profond des eaux du larges de Merim, Nos soeurs et notre frère ayant pour mission de s'assurer que rien ne se passe mal, scrutaient l'horizon sous marines pendant nos recherches. 
Dans le fond j'avais la mission de repérer tout ce qui aurait pu s'apparenter à des armes datant d'au moins 18 000 ans autant dire que nous trouvâmes les premières traces d'un possible affrontement qu'au bout de deux mois de recherche dans les profondeur. Pour des raisons d'état de conservation des artefacts Gu-Za a dû dessiner l'objet tel que l'on suppose qu'il était en annexe. (Archive introuvable) Cet objet semblaient un fossile d'une sorte de trident tailler dans un os, probablement un os d'une créature des abysses. En tout et pour tout cette expédition aura durée deux ans et 7 mois. Aura coûté 5500 Imperos mais nous avons pu trouver plusieurs cavernes sous marines dans les falaises bordant la plage de Natalité les plus intéressantes furent trouvées en creusant jusqu'à plusieurs centaines de mètre de sédiment, Do-Za ayant souvent dû aller et venir entre notre pays et le lieu de l’expédition  pour revendre les pierres précieuses ayant pu être trouvés dans certaines de ces grottes pour recruter du monde pour poursuivre car 7 argoniens n'auraient pas suffit. Concernant ses pierres il ne fait aucun doute qu'il s'agit de gemmes magiques. Celles utilisées par les sirènes pour accomplir les premiers sorts d'elixirologie comme l'atteste les cercles tracer dans la roche dans laquelle Feli-Za a prétendu ressentir une sorte de fossile de magie. Rudimentaire mais il faut bien commencer quelque part. En plus de la difficulté pour arriver sur les différents sites la plupart de ses cavernes étaient taillée dans la roche de manière à ce que l'entrée serpente. Tri-Za et Gu-Za pensaient que cela était dans le but d'éviter que le courant n'endommage les parois des cavernes. Mais notre soeur, Melik-Za soutenait plutôt l'hypothèse selon laquelle ce choix d'architecture ait été entreprit pour dissimuler les grottes ou en tout cas plutôt pour désintéresser les curieux. Lidi-Za après avoir analyser une partie des sédiments datant de l'époque à avancer une version plus vraisemblable. (Schéma des analyses introuvables) Les tensions de l'époque dans cette zone étaient si forte que certains elfes des mers se lancèrent dans la recherche d'un moyen de quitter l'océan, à l'abris de regard envieux. Mais d'autre gravure fossile de gravure dans la roche ont pu nous permettre d'identifier que l'endroit fut le théâtre de nombreuse bataille comme le suggèrent les mythes transmis oralement encore aujourd'hui.

En 2061 nous quittions le lieu de recherche pour mettre en relation les écrits et les mythes de l'époque, sachant que les écrits découlent directement des contes oraux transmis et certainement déformés et les différentes trouvailles. Beaucoup des artefacts furent revendu à l'empire lorsque a l'empire quand il était impossible d'en trouver un prix qui justifiait un voyage de Do-Za jusqu'à la maison. De même l'empire eut un accès privilégié à nos résultats. notamment grâce à la bibliothèque de Lorophille, Capitale de Merim qui s'est fixée pour but privilégiée d'archiver tous les ouvrages depuis l'an 2017. Là-bas nous étions sûrs que nos travaux ne seraient probablement jamais perdus. Et surtout nous avons vécu près de deux ans à la capitale pour éplucher les mythes datant de l'époque.

Quoiqu'il en soit voici ce que nous avons pu mettre à jour durant ce temps.
Entre 9950 de l'Ere Mere et l'an 50 de l'Ere Exode (Les dates ne sont pas certaines mais les calculs de Lidi-Za  ne peuvent apparemment pas permettre d'affiner la  date et les contes ne sont jamais très précis) se déroula la première guerre sous-marine visiblement à l'époque le niveau de la mer étaient environ cent mètres plus bas qu'aujourd'hui jusqu'alors les tribus elfes des mers avaient pulluler dans les zones littorales et bathyales de l'océan. Feli-Za a mené des recherches dans la zone abyssale de l'endroit et d'après elle il était fort probable que les individus dangereux pour la population étaient bannis dans les profondeurs. La trouvaille d'une sorte de grotte ayant pu servir de temple que nous avons pu en parti déterrer nous a permis grâce à certaine gravure d'affirmer certains élément du conte La vilainie d'Aok

Gu-Za a grandement permis d'identifier à quoi aurait pu ressembler les fameux Undine décrit comme les serviteurs d'Aok dans le conte. D'après le seul fossile que notre sœur avait trouvé dans les abysses il a pu imaginer et dessiner comment étaient donc les bannis de l'époque, on suppose qu'il s'agissait de descendant de bannis compte-tenu de la sacré difformité de ses spécimens (Dessin Introuvable) la consanguinité ayant même pu jouer dans le processus. A l'époque j'avais émis l'hypothèse que le conte disait vrai à propos du daedra de la putréfaction à cause de la représentation d'un être dans les gravures de la grotte sous marine mais d'après Gu-Za cela aurait plutôt étaient une représentation d'Aok. Ce personnage avait des jambes et semblaient exercé une forte influence sur les bannis.

De fait on conclut que les bannis se sont rassemblés à l'époque autour d'un chef que l'histoire a retenu sous le nom d'Aok afin de prendre la surface, il y a fort à parier que les répressions furent si fortes que lorsqu'Aok parvient à ses fins que les grottes furent utiliser pour dissimuler les mages qui préparaient les sorts pour fuir la vie sous l'eau et rejoindre la terre ferme. Le conte parle d'une héroïne ayant harceler les bannis pendant des années pour éviter que les Undines ne tombent par hasard sur les mages. Malheureusement aucune gravure n'a laissé supposer qu'un quelconque héros ce soit aventurer à jouer au chat et à la souris avec les forces occupantes. Peut-être que la suite du temple nous aurait éclairé mais il y a peut à espérer là dessus. C'est tout pour les recherches sur cette période avec ma famille.

Nous avions décidé de mettre de coté quelques années la recherche d'autant que Do-Za et Feli-Za avaient annoncer leur mariage respectif. En effet, Do-Za c'était entiché d'une marchande Elfe des bois qu'il côtoyait et avait fini par engager pour l'aider à trouver des contacts pour la vente des différents artefacts ou pierre de valeur commerciale plus que de valeur historique, on avait été très surpris d'autant plus qu'on n'avait que rarement vu cette elfe mais pour Feli-Za cela n'avait pas était très difficile à découvrir. Elle c'était entiché de l'Altmer nous ayant hébergé pendant les deux années de création du Rapport des recherches sur la première guerre sous-marine aujourd'hui bien mis à l'abris dans la bibliothèque de Lorophille et édité et vendu en plusieurs centaines d'exemplaires dans l'empire. (Pas de sujet prévu pour cet ouvrage).
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
 
Récit des recherches de la première guerre marine, la première grande guerre marine et la seconde grande guerre marine par Feï-Za ( l'an 2080 3è ère)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» [Théorie]Les starters Eau: des armes de guerre ?
» Sa première souris et sa première cérémonie du partage [Libre] (FINI)
» [Konoha] Clan Hatake
» Questions → Réponses
» Argentine: ouverture d'un nouveau procès pour crimes de guerre lors de la dicta

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Arceus :: Jeu de rôle Médiéval (Arceus) :: Fiction-
Sauter vers: